Cher Chibouki,

Je t’ai raconté mon retour en avions de Ho Chi Minh-Ville à Ottawa. Ces 41 heures tordues en décalages horaires entre altitudes, aéroports, attentes, observation, lecture et déplacements en fauteuils roulants. La dolce vita, quoi! Du genre « prendre son mal en patience et tirer le meilleur parti des circonstances ».

(à suivre)